Comment fabriquer un couteau de cuisine ?

Vous n’êtes pas sans le savoir : les couteaux sont des outils très importants en cuisine. Vous avez mal à trouver un couteau de cuisine à votre goût ? Pourquoi ne pas le fabriquer vous-même ? Voici comment procéder.

Réunissez les outils et matériaux nécessaires

Vous aurez bien fait de vous procurer de l’acier au carbone, spécialement celui de la classe 01. Il serait souhaitable que vous disposiez d’une plaque d’acier de 0,3 à 0,6 cm d’épaisseur. Vous êtes libres de choisir le matériau à utiliser pour le manche de votre couteau de cuisine. Toutefois, le bois est le matériau idéal qui pour la fixation du manche sur la soie à l’aide de rivets.

Vous pouvez alors tracer la forme de la lame sur la plaque d’acier. Cela servira de guide pour la découpe. En matière d’outils, vous devrez réunir une scie à métaux avec des lames de rechange, un étau et une perceuse. Vous aurez aussi besoin d’une meuleuse comportant à la fois un disque dur et un disque plus souple. Vous devrez aussi vous munir d’équipements de protection.

Découpez l’acier et faites-en ressortir le couteau

À l’aide de la scie à métaux, vous devrez découper l’acier, en conservant un rectangle autour du couteau dessiné. Avec la meuleuse, vous pourrez retravailler le rectangle et en obtenir un profil un peu plus perfectionné. Il faudra ensuite placer le rectangle d’acier dans l’étau et finaliser la forme du couteau à l’aide de la meuleuse.

Le même outil est nécessaire pour perfectionner le tranchant de la lame. Il faudra s’y atteler avec grand soin, de peur d’endommager la lame et de devoir tout recommencer. Avec du papier de verre, vous devrez poncer la lame dans son intégralité, afin d’en améliorer la qualité. À l’aide de la perceuse, faites les trous destinés aux rivets.

Faites traiter la lame à la chaleur

Ici, vous aurez besoin de faire une forge pour y traiter la lame de votre couteau de cuisine. À côté, il faudra aussi prévoir un bain durcissant. Pour l’acier au carbone de classe 01, un seau d’huile de moteur serait parfait. Faites chauffer la lame dans la forge jusqu’à ce qu’elle perde ses propriétés magnétiques. Après cela, laissez-la refroidir à l’air avant de la remettre dans la forge.

Il faudra faire cette opération à 3 reprises. La quatrième fois, après l’avoir sortie de la forge, plongez la lame dans l’huile de moteur. Vous devrez ensuite la faire cuire la lame dans un four préchauffé à 220 °C environ pendant 1 heure. Après cela, poncez encore la lame et faites-la briller.

Fixez le manche du couteau, aiguisez et testez-le

Après avoir découpé et poncé les deux morceaux de la poignée en bois, fixez-les sur la soie avec de l’époxy. Placez le couteau dans l’étau et laissez sécher toute la nuit. Ensuite, insérez les rivets dans les trous. Pour faire correspondre leur taille à l’épaisseur du manche, frappez dessus à l’aide d’un marteau à tête arrondie.

Aiguisez votre lame avec une pierre d’affûtage recouverte d’huile d’affûtage. Testez ensuite le tranchant de la lame sur un objet léger, comme une feuille de papier. Le travail est réussi si le papier se découpe aisément.